Psychologie Bismuth

Accueil

I. Psychologues et psychologie, psychothérapie et psychanalyse.

Choisir un "psy", que ce soit pour soi-même, son enfant ou son couple, prendre conseil, s'engager dans une psychothérapie, une psychanalyse... Faire le tri entre toutes ces notions, saisir les différences entre psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste, docteur, "bobologue", voire encore "Grand-Mage-Psychiste auto-couronné"? Tout cela n'a rien d'évident.

psychologue-psychanalyste-enghien-val-oise-psychothérapeute-95

A qui va-t-on aller s'ouvrir du plus secret de soi, dire les mots et ses maux ? A qui va-t-on ainsi se confier, et se  confier dans l'espoir de moins souffrir ?
- A une personne à l'incompréhensible jargon, qui théorise, voire qui jugerait avant de vous écouter ?
- A une ou un "professionnel" qui ne fait de cette écoute que de la pâte à faire entrer dans son moule pré-conçu, pré-appris, de "soignant-savant" à "malade-pas-normal-à-soigner"? Qui vous "diagnostique", qui vous "étiquette" (hystérique, dépressif, schizophrène, bipolaire, borderline, voire stroumpf vert...), qui ne vous écouterait que dans les limites de son propre savoir, de ses propres convictions, de ses propres inquiétudes, de sa propre histoire, de ses propres limites ? Or "le psy" apprend - et doit apprendre - surtout des personnes qui viennent le rencontrer, encore faut-il qu'il ait accepté d'en faire l'expérience ; l'expérience de l'incertitude.
- A un soignant qui de lui-même, ne sait que ce qu’il croit et/ou à quoi il s'accroche, et projettera sur vous un écran de ses propres illusions ? A quelqu’un qui en venant en aide, reste au fond sourd à votre propre et intime musique tant la sienne reste bruyante ?

Qui d'entre nous n’a-t-il pas frémi de certitudes affichées par tel thérapeute, docteur, professeur, spécialiste, certitudes qui pour avoir parfois momentanément un effet de réassurance – la science et son supposé "Savoir" – n’aident guère à alléger durablement, à circonscrire, à venir à bout des tourments qui lestent chacun d’entre nous ?

Enfin y-a-t-il le feeling, l’accord, l’intuition en présence de son « psy », entre deux séances de travail : on vous a conseillé "quelqu’un" mais lorsque vous le rencontrez, l’accord ne se fait pas. Quelque chose "coince" et l’on ne saura jamais bien quoi.
Bref, le binôme psy-"patient" ne va-t-il pas, non plus, de soi.

Les pages de ce site Internet s'adressent au non-spécialiste. Elles ont pour vocation d'informer quant à mon exercice professionnel de psychologue, psychothérapeute et psychanalyste avec enfants, adolescent(e)s, adultes et couples, tant à Enghien-les-Bains qu'à Cergy-Pontoise, dans le Val d'Oise (95). Elles laissent donc transparaître mon abord de la psychologie, de la psychothérapie, de la psychanalyse et dans une moindre mesure dorénavant, des processus de changements organisationnels (ou je n'interviens plus professionnellement depuis 2011). 

psychanalyste-paris-75-psy-val-oise-psychologue-95

 

II. Travail, changement, coaching.

L’individu, s’il est certes constitué de ce qu’il crée et de tout ce qui contribua à le créer – la culture où il est né, l’histoire réelle ou imaginaire de ses ascendants, de lui-même, etc. – est aussi pris dans le «sociétal» et, à l’age adulte, dans un milieu socioprofessionnel. C’est pourquoi l’on trouve aussi dans ces pages électroniques quelques éléments relatifs à la personne en situation de travail et au processus de changement dans les organisations (les structures professionnelles).

- Mon parcours professionnel synthétisé, cliquer ici.
- Plan d'accès et adresses : cliquer ici.

Si vous consultez ce site depuis votre téléphone mobile, sa lecture vous en sera facilitée en téléchargeant ses applications gratuites développées pour  Android et Iphone.

 
Iconographie : œuvres d'anonymes (des proches ou des patients) et de Giuseppe Arcimboldo, Francis Bacon, Henri Cartier-Bresson, Gustave Courbet, Salvador Dali, Jean-Honoré Fragonard, Alberto Giacometti, Pablo Picasso, Egon Schiele, Nicolas de Staël.